fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

Amicale de Toulouse - Compte rendu du voyage Du lac Léman au lac d’Annecy

AMICALE DES RETRAITES LCL DE TOULOUSE

VOYAGE DU LAC LEMAN AU LAC D’ANNECY

Jour 1 : Mardi 20 Septembre 2022.

Départ très matinal de l’Union ; la route sera longue. Dans la foulée nous récupérons nos compagnons de voyage du Club des Aînés de Pinsaguel.

Arrêt petit déjeuner sur l’aire de Carcassonne Arzens ; bien revigorés, nous reprenons notre route, vers 10h15 arrêt technique et pause de notre chauffeur Alain. Ensuite direction Montélimar.

Déjeuner au Palais des Bonbons. Après un passage par la boutique de friandises, un excellent déjeuner nous est servi.
Un long trajet nous attend jusqu’à notre destination finale Annecy et Sevrier. Dernier arrêt à hauteur d’Apprieu plus que 65 km !

Arrivée au Village Club des Balcons du Lac sur les hauteurs de Sevrier avec une vue imprenable sur le lac ; installation dans les chambres.

Un apéritif de bienvenue nous est servi, après le Dîner, tous au lit : il faut récupérer. Malgré tout quelques courageux ont assisté et activement participé au Karaoké proposé par l’équipe d’animation.

Jour 2 : Mercredi 21 Septembre 2022.

Chamonix, Mer de Glace et Mont Blanc.

A 8h30, frais et dispos, nous démarrons pour cette belle journée en compagnie de notre guide Christophe. Nous faisons le tour du lac (15 km de long, 3 km de large maxi, d’une surface de 27 km2 et d’une profondeur de 40 m maximum).
Au passage, nous pouvons admirer la pureté de l’eau ; en hauteur nous apercevons le château de Menthon du XIIe siècle.

Nous cheminons à proximité du Plateau des Glières, haut lieu tragique de la Résistance Française en 1944, nous découvrons une Nécropole en bordure de route à la mémoire de tous ces jeunes résistants fusillés par les Allemands (129 maquisards et 20 habitants y sont inhumés).

Nous passons par la station de ski de La Clusaz, nous pouvons voir de nombreux et charmants chalets dont la plupart sont couverts de tuiles en bois « les tabaillons ».
Durant la grimpette du Col des Aravis, les vaches de race Abondance nous regardent avec insistance : ne troublons nous pas leur quiétude ? La montée se poursuit au ralenti car la DDE locale, en plein marquage de la chaussée est obligée de nous précéder pour en lever les cônes de protection qui nous empêchent de rallier le Col ; petit moment divertissant s’il en fût.

Arrêt photos au Col, les appareils et les portables crépitent ; le Mont Blanc se dévoile à nous pour la première fois sous un soleil éclatant : aucun nuage à l’horizon.
Par la suite, une malencontreuse déviation pour travaux routiers nous retarde à nouveau nous privant de visiter Chamonix avant le déjeuner.

Nous rejoignons directement le restaurant La Calèche afin de nous sustenter. Vers 14h30, départ avec le Train Rouge à crémaillère en direction de la Mer de Glace. La sécheresse a frappé ici, beaucoup de conifères ont séché sur pied.

Cà monte raide, les effets de l’altitude se font sentir pour plusieurs d’entre nous, les oreilles se bouchent et bourdonnent. Nous atteignons enfin la gare d’altitude.
Nous découvrons une Mer de Glace réduite à sa portion congrue, les effets de la pollution et du réchauffement climatique se font réellement sentir. Pour compenser Les Drus, Les Grandes Jorasses et le Mont Blanc nous offrent un panorama exceptionnel sous un soleil radieux.

Quelques courageux prennent les « œufs » pour atteindre en contrebas l’accès à la Galerie des Cristaux ; en prime 528 marches d’escalier : Bravo à eux !

Vers 17h30, nous reprenons la route pour Annecy ; nous passons par Cluses ville jadis spécialisée dans le montage de petites pièces pour l’horlogerie.
Aujourd’hui, c’est le « décolletage » qui prime : il consiste en l’usinage de pièces d’acier de très haute précision, notamment pour l’industrie automobile qui crée un très grand nombre d’emplois spécialisés dans toute la vallée.

20 h Déjeuner suivi d’une nouvelle soirée Karaoké nos collègues de Pinsaguel se sont éclatés ainsi que nos chanteurs reconnus. D’autres ont entamé une belote acharnée.

Jour 3 : Jeudi 22 Septembre 2022.

Genève, lac Léman et Yvoire.

Le bus prend la route à 9 h : direction La Suisse, vive le chocolat !
A proximité de Genève, nous longeons le Mont Le Salève surnommé la montagne des Genevois et accessible par un téléphérique.

Arrêt à la frontière à Annemasse formalités douanières obligent pour notre bus.
Nous sommes déposés dans Genève. Au gré de notre visite à pied nous admirons le Musée d’Histoire Naturelle, puis le Musée d’Art et d’Histoire sur le fronton duquel s’affiche un décompte de la disparition du soleil, cela fait peur mais heureusement personne de notre groupe n’est concerné !

Ensuite nous rejoignons le Collège Jacques CALVIN (équivalent de notre lycée), nous y découvrons un parking pour les cycles des élèves et des professeurs : seulement deux ou trois vélos mais un nombre impressionnant de puissants scooters, dont certains vintage « Vespa » pour ne pas les nommer et de motos de grosses cylindrées. C’est confirmé nous sommes bien chez les Helvètes et nous n’avons pas les mêmes moyens !!!

Nous visitons ensuite la Cathédrale Saint-Pierre (de confession protestante). Adossée à l’édifice se trouve une minuscule Chapelle de confession Catholique), preuve que les Religions peuvent cohabiter.

Ensuite nous roulons vers les rives du Lac Léman, grande mare de 580 km2 où nous découvrons de nombreux cygnes, canards de surface et plongeurs, poules d’eau et autres cormorans sans oublier nos amies les mouettes. Amarrées au port de charmants bateaux avec roues à aubes attendent les touristes.

La star du Léman c’est bien sûr le jet d’eau, symbole de la ville, qui monte à plus de 140 m avec un débit de plus de 500 l/seconde.

Déjeuner au Chalet du Port à Siez en bordure du Lac, cerise sur le gâteau, le dessert et le café sont servis en extérieur sous un magnifique soleil de quoi nous recharger en Vitamine D : quel bonheur !

L’après-midi nous visitons le petit village d’Yvoire. Belle déambulation dans les rues médiévales jusqu’au bord du Lac où une photo de l’ensemble des participants au voyage est réalisée.
L’Eglise Saint Pancrace renferme de jolis tableaux naïfs représentant l’atelier de joseph ainsi que la Sainte Famille.

Le soir après le dîner soirée Disco pour les uns, belote pour d’autres.

Jour 4 : Vendredi 23 Septembre 2022.

Fromager Affineur Joseph PACCARD, Abbaye d’Hautecombe, Aix les Bains.

Nous repartons pour les Arravis à Manigod. Visite haut combien intéressante avec la projection en préalable d’un film très documenté sur la chaîne de fabrication, de la traite des vaches à l’affinage des fromages. Hygiène oblige avant d’accéder aux locaux d’expéditions et aux caves nous revêtons tous des protections pour chaussures ainsi qu’une charlotte sur la tête, ce qui ne manque pas de faire crépiter les appareils photos !

Passage par la chaîne d’expéditions où tout est réalisé manuellement, l’emballage, la mise en caissettes de bois ; l’emballage par lui-même est dévolu surtout aux dames plus rapides et aux doigts plus agiles (400 pièces à l’heure).

Puis viennent les caves à température constante 12/13 ° avec une hygrométrie importante dispensée par des diffuseurs sous les voûtes. Nous sentons les fortes effluves de moisissure et voyons les Reblochons, les Abondances, la Tome de Savoie, les Beauforts ainsi que des Chevrotins.

Après tous ses efforts, une dégustation de ces nectars nous est proposée accompagnée d’un petit coup de vin Blanc.
Avant de repartir, les commandes vont bon train, heureusement que la livraison ne sera faite que juste avant notre départ : Alain précise l’interdiction de conserver du fromage dans le bus tout doit rester dans la soute à bagages ; tiens, tiens !

Déjeuner au village vacances.

L’après-midi nous cheminons vers le Lac du Bourget le plus grand de France avec ses 44 km2 ; il est relié au Rhône par le canal de Savières et peut le cas échéant aider à réguler le débit du fleuve.

Pour atteindre l’abbaye d’Hautecombe XIIe siècle, choisie comme lieu de sépulture par la dynastie de Savoie, nous effectuons le tour du lac. Arrivés à destination, une visite audio guidée nous est proposée pour l’Eglise abbatiale seule.
Nous restons un peu sur notre faim car nous ne pouvons visiter ni les jardins, ni l’abbaye par elle-même. Seule est visible la Grange Batelière XIIIe siècle.

Sur le retour, nous effectuons un arrêt à Aix Les Bains, ville thermale de renom, nous y admirons de vieilles bâtisses XIXe siècle ; puis arrivons au Casino.
Nous entrons dans ce temple du jeu absolument magnifique avec des décors majestueux, de somptueux vitraux colorent le hall d’entrée et une verrière en forme de dôme surplombe l’ensemble.

Nous rejoignons ensuite les anciens Thermes en cours de réhabilitation auxquels sont accolés les nouveaux bâtiments. En face se trouve l’esplanade de l’Hôtel de Ville en contrebas de laquelle se situent un jardin arboré avec la statue de Saint-François de Salles, une jolie fontaine de style marocaine ainsi qu’un bronze représentant trois lions se combattant.

La journée se termine par une soirée Loto, belote ou repos.

Jour 5 : Samedi 24 Septembre 2022.

Ce matin tour du petit lac, partie plus sauvage avec sa réserve naturelle faunistique.
Nous grimpons jusqu’au Col de La Forclaz 1150m, il était prévu un arrêt photos mais le temps bouché et pluvieux ne nous est pas favorable.

Déjeuner au Village Vacances à Midi.

L’après-midi visite à pied du vieil Annecy « La petite Venise Savoyarde », ville inspirée par les influences Italiennes et Suisse. Nous débutons par l’actuel Musée sur un enrochement naturel au-dessus du Thou, il fut successivement une prison, puis un hospice.

En suivant, passage par l’Eglise Saint-François de Salles du XIIe siècle où l’Office du Dimanche est toujours célébré en Italien.

Nous gravissons ensuite une ruelle pavée très pentue pour rejoindre le Château du XIIIe siècle ancienne possession des Comtes de Genève. Sa tour majestueuse servit de prison à la Reine Odette. Plus tard, des conflits entre l’Evêché et les Comtes de Savoie durèrent jusqu’au XIVe siècle ; faute de descendance, il fut tour à tour caserne, hôpital, hébergement pour sans abris. A ce jour, il est propriété de la <mairie et renferme un Musée et des expositions sur la glaciologie des lacs.

Nous découvrons ensuite la Cathédrale Saint-Pierre puis l’Eglise Notre Dame de La Liesse.
Nous redescendons dans les ruelles qui bordent le THIOU pour arriver face à un système d’écluses (voulu par Sadi Carnot alors Président de La République) afin de réguler le niveau d’eau du canal alors utilisé pour le transport des marchandises.

Nous longeons une bâtisse renfermant des locaux administratifs dans la cour une niche relate la rencontre de Jean-Jacques Rousseau avec Madame de Warens.

La visite est maintenant terminée, nous regagnons l’embarcadère pour une ballade sur le lac d’Annecy. Cette dernière nous offre une vue imprenable sur les montagnes environnantes, les berges avec de belles habitations ainsi que l’ancien Etablissement du Chef Marc Veyrat « Auberge de l’Eridan » propriété actuellement de son ex second de cuisine.

Plus loin, à proximité du petit lac, nous découvrons le Château de Menthon Saint-bernard ; nous naviguons à proximité d’une zone protégée où pousse une roselière destinée à favoriser la nidification des oiseaux du lac et bloque définitivement toutes velléités immobilières.

Au retour, nous apercevons la station de pompage d’eau potable d’Annecy Puya dont l’eau vient directement d’une exsurgence sous lacustre du lac « Le BOULIOZ ».

Dîner, soirée Quiz pour nos têtes pensantes et match de Rugby Toulouse/Racing 92 pour quelques amateurs Score final 37 à 10 pour qui ? Pour nous bien sûr.

Jour 6 : Dimanche 25 Septembre 2022.

8h. C’est l’heure du retour ; les valises sont dans les soutes, les fromages aussi qui se rappellent à notre bon souvenir.
La route se poursuit, sous la pluie. A 11h30, déjeuner rapide dans un Self de l’aire d’autoroute du Haut Forez.

Vers 13h, la pluie est toujours au rendez-vous, cap sur Clermont-Ferrand pour la visite du Musée Michelin « l’aventure Michelin ». Visite très instructive sur l’évolution de l’entreprise, de la fabrication des pneumatiques ainsi que sur les techniques de pointe actuelles.

De nombreux objets, photos, jeux interactifs, diffusions de films ainsi que des vélos, des calèches, des voitures anciennes, une micheline, des motos GP, un prototype de Formue 1 électrique etc.… jalonnent le musée.

Puis, au détour d’une salle, pour nous les grands (des) enfants que nous sommes restés plusieurs simulateurs de conduite sur circuits dont Le Mans !!! Certains que nous ne nommerons pas ont squatté l’endroit plus que de raison.

Reprise de notre trajet, la route est encore longue. Après un changement de chauffeur à Albi, nous déposons nos amis à Pinsaguel et arrivons à L’Union à 21h30.

Merci à toutes et tous ; une mention particulière à nos piliers habituels : Odette, Annie, Martine, Francis, Gilbert…
A quand le prochain départ ?

Gérard BOISSIERE



Portfolio


Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour agrandissement et diaporama