fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

En réponse à

Amicale de Saint-Germain-en-Laye - Visite parisienne de la Basilique St Denis le Jeudi 14 Mars 2019 - Compte-rendu et photos

par Chantal Lefeuvre, Renée Coquio, Liliane Bourassin

Visite de la BASILIQUE St DENIS 14 Mars 2019

Par une journée pluvieuse nous arrivons à St Denis en début d’après-midi, sous la pluie et avec du vent qui retourne nos parapluies. Nous sommes contents de rentrer dans la Basilique pour se mettre à l’abri. A l’heure dite, tout le monde est là et la guide nous attend. Nous pouvons commencer la visite de cet immense monument religieux.

En 250, une chapelle est édifiée sur l’emplacement d’un cimetière gallo-romain, pour y déposer les reliques de SAINT DENIS, et devient un lieu de pèlerinage. La chapelle devenant trop petite pour recevoir les pèlerins, une Abbaye, d’art roman, est construite au Ve Siècle et deviendra l’une des plus puissantes du Moyen Age. Au VIIe siècle, DAGOBERT, le roi, en est le bienfaiteur. On peut voir, dans le choeur un monument retraçant sa vie.

En 754, PÉPIN LE BREF s’y fait sacrer roi. Au XIIe siècle l’abbé de St Denis, SUGER, personnage politique influent, fera de ce lieu un chef d’oeuvre d’art gothique, selon les techniques nouvelles : rose (vitrail) et voûte sur croisée d’ogives, permettant d’inonder de lumières colorées cet édifice.

Dès le VIe siècle, les rois et les reines de France y sont enterrés.

Sous le règne de SAINT LOUIS au XIIIe siècle il y a de nouveaux travaux. Mais les guerres et la Révolution précipitent le déclin de l’abbaye. Sous l’impulsion de VIOLLET-LE-DUC au XIXe siècle la basilique est une nouvelle fois restaurée. Puis elle deviendra Cathédrale en 1966.

Dans le transept sud, on peut voir des gisants qui datent d’environ 1263, c’est une commande de SAINT LOUIS qui veut montrer la dynastie des Capétiens. Il y a aussi des gisants représentant les Valois notamment celui de CHARLES V Le sage. A cet endroit, il y a aussi le tombeau de FRANCOIS 1er et de CLAUDE de FRANCE ainsi que trois de leurs enfants, qui sont présentés dans un imposant Arc de Triomphe (en raison de travaux ce monument n’est pas visible, mais il y a une photographie).

Dans les parties hautes du transept nord, on peut admirer les roses du XIXe siècle qui remplacent les vitraux médiévaux dont le plomb a été fondu à la Révolution.

Parmi d’autres gisants, on admire le monument de LOUIS XII et d’ANNE de BRETAGNE ils sont représentés morts décharnés et nus à l’intérieur du tombeau en marbre de carrare et vivants en prière sur la partie supérieure.

Puis HENRI II et CATHERINE de MEDICIS bénéficient d’un imposant tombeau réalisé de 1560 à 1573, qui s’inspire des pratiques italiennes dans l’utilisation de différentes couleurs de matériaux. Les sculptures placées aux angles de Germain PILON sont de grandes qualités.

Nous poursuivons notre découverte par le chevet dit de l’abbé SUGER, édifié de 1140 à 1144 où l’on peut voir les reliquaires des saints martyrs notamment celui de SAINT DENIS. Cet endroit bénéficie d’une grande clarté due à de splendides vitraux. Nous arrivons devant les gisants des rois et reines mérovingiens dont ceux de CLOVIS, son fils CHILDEBERT et FREDEGONDE son épouse. On peut voir également les « priants » de LOUIS XVI et MARIE-ANTOINETTE, monument commandé par LOUIS XVIII en 1830.

Ensuite nous descendons dans la Crypte, où les caveaux des Bourbons renferme notamment, les restes de LOUIS XVI et de MARIE-ANTOINETTE, transférés du cimetière de la Madeleine sous le règne de LOUIS XVIII. Dans la chapelle des Bourbons, attenante, le cœur de LOUIS XVII est conservé.

On peut voir également les vestiges des premiers édifices ainsi que des anciennes sépultures (sarcophages).

A la Révolution tous les tombeaux ont été pillés. Les ossements exhumés des tombes royales ont été regroupés dans un « ossuaire des rois » sous le règne de LOUIS XVIII.

La visite se termine, mais nous avons un peu de temps avant la fermeture pour parfaire nos découvertes. Toujours sous le vent, nous regagnons le métro pour rejoindre notre domicile.

La guide qui nous a été dévolue a rendu cette visite très intéressante et instructive.
A très bientôt lors de prochaines rencontres.
Renée COQUIO


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

© Copyright 2010-2019 Fédération des Associations de Retraités LCL Le Crédit Lyonnais | Tous droits réservés.
2017