fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

Amicale de Nice - CR & photos rando au Puy de Naouri du 13 février 2020

Nous avons opté pour la balade la plus courte et nous nous sommes donné rendez-vous pour 10h au parking de Saint Barnabé, près du col de Vence.
Nous sommes 5 courageux ... pour affronter les 150m de dénivelée !
Le temps est dégagé, le soleil au rendez-vous. Les nuages filent à grande vitesse au-dessus de nos têtes.
Nous partons à 10h10.
Nous pouvons admirer les sommets maralpins enneigés et reconnaître les sommet du Saint Robert, du Gélas qui culmine à 3143m, de la Cougourde qui a perdu son revêtement blanc et encore bien d’autres.
Nous observons le gui qui colonise le haut de certains chênes, et par endroit des tapis de crocus pointent le bout de leur nez. Quelques nids de chenilles processionnaires ont envahi des sommités de pins.
Nous atteignons le sommet vers midi.
Le vent souffle fort et les nuages voilent en partie le paysage. Nous relevons une température de 10°, mais en ressenti, il fait un peu plus froid.
Nous faisons une petite halte au sommet, le temps d’admirer le paysage qui s’offre à nous : de Saint-Jean-Cap-Ferrat sur la gauche à la pointe de Théoule-sur-Mer. Au premier plan nous avons le Baou de Saint-Jeannet et à sa droite le Baou des Blancs.
Derrière nous, les cimes du massif du Cheiron ont perdu leur manteau blanc, la température anormalement douce a fait fondre la neige.
Le temps de prendre la pose pour la photo souvenir au pied du cairn qui matérialise le sommet, nous reprenons le chemin du retour.
Nous décidons de prendre le chemin des écoliers et de couper à flanc de montagne et essayer de trouver un coin à l’abri du vent pour nous restaurer.
Après cette pause bien méritée, nous reprenons le chemin du retour, et marchons dans la garrigue à travers le thym, la lavande tout en faisant attention de ne pas glisser sur une roche branlante !
Un ouf de soulagement quand nous avons repris le sentier. L’un d’entre-nous a fait un faux mouvement en relaçant ses chaussures et ses lombaires le font souffrir.
Quelques bisons paissent tranquillement non loin du sentier.
Nous arrivons au point de départ vers 15h.
Nous sommes tous ravis d’avoir fait cette belle balade et prenonsle chemin de nos chaumières.
Merci à Yves, notre guide.
A bientôt pour de nouvelles aventures.



Portfolio


Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour agrandissement et diaporama