fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

Amicale de TOULOUSE - A la découverte des Açores

14 au 21 juin 2019

Amicale des retraités LCL TOULOUSE

A la découverte des Açores du 14 au 21 Juin 2019

« Les Açores » Archipel composé de 9 îles situées dans l’océan Atlantique, entre le Portugal et les Etats Unis.

Cet archipel a été découvert par les portugais au 15e siècle et est devenu une étape sur la route des Indes et des Amériques.

Ce n’est qu’après plusieurs conflits entre l’Espagne et le Portugal que l’archipel est devenu portugais. En 1976 les Açores obtiennent le statut de région autonome, sa population est actuellement d’environ 250.000 habitants.

C’est à PONTA DELGADA, la capitale des Açores, située sur l’île la plus grande (SAO MIGUEL), que notre groupe de 30 personnes dont 14 adhérents de l’Amicale a atterri vendredi 14 Juin, très tard dans la soirée.

Dès le lendemain matin, visite de PONTA DELGADA, à la découverte de son architecture coloniale composée de basalte et pierres blanches.

Les nombreuses églises et les couvents de la ville témoignent du catholicisme, religion prépondérante du pays.

Le climat océanique favorise la végétation très abondante que nous découvrons dans le jardin ANTONIO BORGES (arbres immenses avec des racines spectaculaires comme un « ficus macrophylla » originaire d’Australie, des arbres à papier également d’Australie ou des Eucalyptus et cèdres venant du Japon).

La visite du marché local attire notre attention sur les beaux fruits et légumes de l’île.
S’en suit un déjeuner typique de poisson sur le port.

La sortie en après-midi qui devait à l’origine nous emmener à la rencontre des cétacés, fut reportée sur un autre jour pour raisons climatiques.
L’île de SAO MIGUEL est une île volcanique appelée « l’île verte » par l’abondance de sa végétation en toute saison. Ce fût une invitation à la découvrir car elle ne mesure que 65 kms de long et entre 8 à 15 kms de large.

Le lendemain, direction vers l’Est avec arrêt dans une plantation de thé où nous furent présentées les différentes étapes de la fabrication. S’en est suivi la dégustation de thé vert ou noir. (A noter que la production de thé sur l’île est d’environ 60 tonnes chaque année, surtout destinée à la consommation locale).

La visite se poursuit vers Nordeste sur une route bordée d’hortensias et d’agapanthes. Une curiosité nous est offerte dans la région de sources d’eau chaude et de cascades entourées d’une végétation quasi équatoriale peuplée d’arbres immenses et luxuriants.

Le repas de midi sous forme de pique-nique, sous une météo assez incertaine, fût un moment riche en convivialité par des explications, des commentaires sur les spécialités du pays : chorizo, boudin, légumes variés fruits du pays (ananas, fraises…..). Suite de la visite contrariée par la pluie et le brouillard qui nous empêche de découvrir le « lagoa do fogo » (lac de feu).

Lundi, départ à 9 heures, il ne pleut plus !!!. Départ pour une plage de sable noir où on peut encore voir les vestiges d’un fort servant à protéger l’île.

Continuant notre route, nous visitons une usine de céramique, puis le musée de l’ « Emigration Açorienne » à RIBIERA GRANDE. Ainsi nous avons appris que sous le régime de Salazar, de nombreux jeunes des îles des Açores, n’ayant pas de travail, sont partis vers le Brésil, les Etats Unis ou le Canada, laissant toute leur famille sur place.

L’après-midi fût consacrée à la découverte des piscines d’eau chaude à 40 degrés et cascades à 28 degrés.

Mardi départ pour FURNAS, lac situé au fond du cratère est réputé pour ses nombreuses fumerolles.

Surprise, fût pour nous, de découvrir la cuisson du « cozido » (plat typique des Açores). Cette sorte de pot au feu avec plusieurs viandes, cuit pendant au moins 6 heures dans de grosses marmites de 50 kg chacune, immergées dans le sol à côté de la source chaude. La cuisson se fait par la chaleur naturelle de ces trous de vapeur émanant de l’activité volcanique. Les aliments cuisent lentement par géothermie. C’est un plat traditionnel du pays que tous les habitants viennent déguster surtout le dimanche.

Au préalable nous avons découvert une autre curiosité dans le parc de l’hôtel « Terra Nostra » : la piscine d’eau chaude de couleur jaune. Plusieurs de nos compagnons goûtent à la baignade insolite pendant que les autres visitent le beau parc.

Après avoir dégusté le « cozido », nous retournons voir les chaudières et les fumerolles, spectacle hallucinant et titanesque de ces fumées qui sortent des entrailles de la terre. Le belvédère qui surplombe le site nous permet de nous rendre compte de ce cratère de 6km de diamètre.

Le mercredi, temps magnifique, nous allons découvrir en 4x4 les sites inaccessibles en bus, deux lacs : le lac vert et le lac noir. Le premier comme son nom l’indique, niché au fond d’une forêt est vraiment de la couleur verte due aux sulfates de fer contenu dans le sol. Le lac noir quant à lui est de la couleur du basalte. Vers RIBEIRA GRANDE, arrêt sur un promontoire surplombant l’Océan. C’est magnifique et les appareils photos fonctionnent.

L’après-midi, quelques personnes de notre groupe partent à la découverte des baleines. Ils sont revenus enchantés d’avoir vu un cachalot mais surtout des dauphins autour de leur bateau.

Quant aux autres, des taxis nous emmènent voir le lac de feu que nous n’avions pas vu à cause du brouillard. Arrêts à plusieurs miradors avec vue magnifique sur ce lac volcanique jusqu’en haut du volcan à 900 m d’altitude, ou nous pouvons voir l’océan Atlantique de part et d’autre et le lac au milieu. C’est magnifique……Notre chauffeur nous a conduit et servi de guide dans une plantation d’ananas.

Jeudi, consacré à la visite de l’Ouest de l’île avec arrêt aux lacs Azul , Verde et la ville de Sete Cidades. Cette partie de l’île est plus agricole avec ses pâturages et ses vaches noires et blanches. On dit qu’il y a à Sao Miguel autant de vaches (heureuses) que d’habitants.

De ce côté de l’île, la côte est bordée de falaises de basalte et dans les villages, les habitants se baignent dans des piscines naturelles formées par l’océan.

Nous avons fait le tour complet de l’île de Sao Miguel et malgré l’anticyclone des Açores qui nous a manqué, nous sommes tous ravis de notre séjour et revenons avec nos boites à images bien remplies.

Merci à Chantal ESCOURROU pour le compte-rendu.

Merci à Serge GARREAU pour les photos.



Portfolio


Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour agrandissement et diaporama