fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

Amicale de Nice - On cuisine

Barbajuan, Boussotous et compagnie ...

LES BARBAJUANS

Le texte qui suit est tiré du site :
https://variations-gourmandes.blogs...

Il existe de nombreuse façons de réaliser les Barba-Jouans, et leur nom varie selon les villes, villages, vallées ... mais également selon la composition de la farce, le mode de cuisson.

Dans l’arrière-pays niçois, notamment Breil et la vallée de la Roya, ces petits chaussons rustiques à l’allure de gros raviolis nommés « Borsotou » étaient préparés à l’occasion de toutes les grandes fêtes, les mariages, les olivades, les repas de famille, ou les réunions entre amis.

Mais le Barbajuan est aussi et surtout une recette traditionnelle incontournable du patrimoine culinaire monégasque et mentonnais.

Pour certains, les Barba-juans prennent le nom de « Boussoutous » lorsqu’ils sont cuits au four, pour d’autres lorsque la farce est composée de blettes et d’épinards.

Dans les Hautes-Alpes, une variante de cette spécialité appelée « Tourton » était autrefois servie au repas de Noël. On l’appelait également « coussin du petit Jésus ».

Les Barba-juans se mangent tièdes ou froids, à l’apéritif, en entrée ou en plat principal, sur un lit de mesclun.

Chaque vallée, chaque village, chaque famille ayant sa tradition et son tour de main, il est donc difficile de trancher pour une recette !

Je vous invite à consulter le site ci-dessus pour retrouver la recette de Laurence.

Vous pourrez aussi remplacer les poireaux et la blette par de la courge rouge, c’est aussi excellent.