RAS-LE-BOL : Hausse de la CSG des retraités 2,5 millions de retraités perdront du pouvoir d’achat

2,5 millions de retraités perdront du pouvoir d’achat

C’est le rapport du député LREM Joël Giraud qui le dit. Et c’est surtout un sujet de grogne qui cristallise la réflexion menée autour du projet de loi de Finances 2018 : en France, un retraité sur deux, soit 7 millions de retraités-contribuables, verront leur CSG augmenter de 4,5 milliards d’euros à partir de 2018. Si les deux-tiers d’entre-eux verront cette hausse de la CSG neutralisée par la baisse de leur taxe d’habitation, pour les 2,5 millions restants, il n’est prévu aucune compensation financière.

Ces ménages considérés comme perdants paient la CSG au taux plein de 6,6 % (taux relevé de 1,7 point en janvier 2018). Il s’agit des retraités dont la pension dépasse 2 500 € par mois pour une personne seule et 3 981 € pour un couple. Ils font partie des 20 % de ménages se retrouvant au-dessus du seuil d’exonération de la taxe d’habitation.

Pour 4,5 millions de retraités, la fiscalité ne devrait pas ou peu évoluer

Pour 4,5 millions de retraités contraints de payer dès janvier 2018 une CSG plus forte, la suppression progressive de la taxe d’habitation viendra amoindrir voire annuler le poids plus fort de la CSG. Leur fiscalité évoluera donc peu. Ce sont les foyers dont le revenu est compris entre 14 375 € et 27 000 € pour un célibataire (entre 22 051 et 43 000 € pour un couple) qui sont concernés. Dimanche soir sur TF1, Emmanuel Macron a tenté de rassurer les retraités : « 80 % des retraités gagneront en pouvoir d’achat. Et les retraités qui perdront du pouvoir d’achat perdront moins de 1 %, et ce sont les 20 % les plus riches. C’est une mesure de justice ».

Mais alors que la hausse de la CSG interviendra intégralement, dès le 1er janvier 2018, la mise en oeuvre de l’exonération de taxe d’habitation s’étalera sur trois ans et la compensation sera donc progressive (en 2018, 2019 et 2020). « En 2018, 600 000 retraités seraient compensés intégralement via une baisse de la taxe d’habitation et 3,9 millions compensés partiellement. En 2020, 3,8 millions seraient compensés intégralement et 700 000, partiellement », précise encore le rapport de Joël Giraud.

Nos Amicalistes nous posent une question QUE FAIT L UFRB ET LA CFR ??

Les pensions de retraites Agirc et Arcoo sont figées depuis plusieurs années ,le versement de la retraite de base est decalée.

La suppression de la taxe d habitation ne sera effective et encore que dans quelques années.

Vous deviez defendre notre pouvoir d achat et à part des courriers aux différents ministres concernés qui ont éludé la question que faites vous ?

Vous protestez haut mais pas fort ,,

Si nous perdons des adhérents il ne sera pas utile de commander une étude par un cabinet spécialisé.

Il me semble opportun de fixer ensemble une ligne de conduite ferme comme l ont fait différents corps de métiers ( CRS ROUTIERS ET… )qui ont obtenu satisfaction dans la plus grande discretion.

Demandons à tous les retraites quelque soit leur appartenance de cesser toute forme de bénévolat.

Dans les restos du cœur , à la banque alimentaire , dans tous les clubs sportifs , clubs services , hopitaux , municipalités … et nous verrons bien qui prendra la relève dans la mesure ou iles emplois aides sont supprimes

NE RIEN FAIRE C EST CAUTIONNER CETTE HAUSSE INJUSTE DE LA CSG QUI TOUCHE LES NANTIS QUE NOUS SOMMES DIXIT NOTRE PRESIDENT
EN AUCUN CAS IL S AGIT DE POLITISER NOS INSTANCES MAIS D EVITER DE SE FAIRE TONDRE SANS REACTION ACTIVE

Michel GRANDPIERRE



  • RAS-LE-BOL : 2,5 millions de retraités perdront du pouvoir d’achat
    25 octobre 2017, par Michel Berteau

    Bonjour,
    De quelle Amicale êtes-vous ????? Merci de votre réponse.