fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

Amicale de Saint Etienne. Croisière à St Victor/ Musée Weiss du chocolat du18 mai 2017

Non seulement Jacqueline a préparé cette belle journée, mais elle a fait le compte rendu et les photos ci-dessous. MERCI.

C’est à 10 h, ce jeudi 18 mai, que nos Amicalistes ont pris la mer.......enfin presque, pour cette fois-ci ce sera seulement une croisière sur le lac du barrage de GRANGENT.

Les mouettes sont bien là, mais aussi le milan noir qui nous survole un bref instant.
Ce barrage construit entre 1955 et 1957 d’une capacité de 66 000m3 se situe en aval d’Aurec sur Loire. Il permet de produire de l’électricité mais aussi régule le fleuve. Pour l’anecdote, le funambule Henry’s a traversé un secteur de la vallée au dessus de la Loire, sur un fil d’acier en 1965.

La découverte des lieux se fait toute en douceur (le moteur du bateau est électrique) : le château d’Essalois, le hameau des Calmadulles, l’Ile de Grangent, un pont qui surgit des eaux (le train passait là avant la mise en eau du barrage).
Le regard se perd dans les frondaisons des châtaigniers, des pins et l’or des genets. Notre guide nous dévoile l’histoire de ces lieux enchanteurs.
Nous voilà rentrés au Port. Un repas copieux en bord de Loire et nous repartons pour un épisode 100 % chocolat.

Une belle structure « design », des présentoirs gorgés de chocolats plus appétissants les uns que les autres, nous voilà au cœur de ce « monument » stéphanois qu’est l’Entreprise WEISS.

Elle a été crée par Eugène WEISS en 1882. Ce dernier découvre l’art du chocolat praliné et des assemblages qui feront notamment son succès. Il ouvre sa première boutique avec un chocolat haut de gamme. Actuellement, ce sont environ 110 personnes qui travaillent dans l’Entreprise (rachetée depuis par Paul Ducasse et actuellement propriété de la Société « Eufipar »), elle compte 12 magasins et vend dans le monde entier.

La visite nous fait découvrir le travail de préparation, décoration, emballage grâce à des « petites mains » délicates qui travaillent notamment sur des « mini-chaînes » 2 par 2. Elles décorent, emballent ces chocolats « précieux » que l’on ne déguste plus de la même façon !!...un travail d’orfèvre.

Une heure plus tard, cent grammes de poids en plus, les papilles comblées, nous nous quittons en évoquant déjà les prochaines sorties !......on ne s’en lasse pas.



Portfolio


Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour agrandissement et diaporama




Information icon.svg Cliquez sur le lien