fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

Amicale de Clermont-ferrand - Visite de « RIOM historique » mardi 15 mars 2016

Pays d’Art et d’Histoire de RIOM

Par une journée printanière, nous nous retrouvons 27 retraités au pied de la Tour de l’Horloge dans le vieux RIOM pour une visite de la ville que nous effectuons sous la houlette d’une guide de l’Animation du Patrimoine.

RIOM porte d’entrée du Parc Régional d’Auvergne est une ville de taille humaine (18900 habitants) à 15 kilomètres de Clermont-Ferrand.

Le nom celtique de « Rico magnum  » (le riche marché) indique un centre économique aux fonctions commerciales importantes au carrefour de deux grandes voies, la route de la vallée de l’Allier et celle de l’océan Atlantique. Au moyen âge Riom se développe autour d’un édifice religieux devenu lieu de pèlerinage sur les reliques de St Amable.

Capitale administrative des Terres royales d’Auvergne, dès le 13ème siècle la ville connaît deux périodes fastes : celles des apanages d’Alphonse de Poitiers et de Jean de Berry. A la Renaissance, RIOM revient à Louise de Savoie (mère de François 1er) puis à la couronne de France en 1531. Riom est une ville florissante siège des différentes juridictions royales.

Au 18ème siècle, la ville s’ouvre sur l’extérieur avec la démolition des remparts et l’aménagement de boulevards.
Après la révolution, Riom conserve une fonction judiciaire et obtient la création de la cour d’appel en 1804. Le palais de justice est construit à l’emplacement du château des Ducs. Les 19ème et 20ème voient l’extension de la ville mais ils n’ont que bien peu transformé le centre ancien.

Avec notre guide nous déambulons à travers le vieux RIOM pour découvrir des édifices remarquables :

La Tour de l’Horloge ancien beffroi reconstruit à la Renaissance sur sa base médiévale.

L’hôtel Guymoneau (1530) façade remaniée au 18ème siècle et son escalier en vis ajouré, scène de l’Annonciation.

L’Église ND du Marthuret de style gothique languedocien édifiée à partir de 1308 avec la statue de la Vierge à l’oiseau (copie sur le trumeau du portail et original à l’intérieur) Selon la légende, Henri Pourrat le sculpteur qui était en prison et devait être exécuté demanda un délai pour terminer la statue, délai qui lui fut accordé et pendant ce délai on prouva son innocence.

La Basilique St Amable, Église composite située à l’emplacement de l’église construite par St Amable en 450. (nef du 12ème façade 18ème transept 19ème)

La maison dite d’Antoine Pandu (16ème) une statue de St Antoine fait l’angle de la maison

La maison dite des Consuls (16ème) une des plus jolies de la ville

L’Hôtel de Ville 16 et 18ème, dans la cour deux œuvres d’Auguste Rodin et une reproduction de la lettre de Jeanne d’Arc aux Riomois en 1429.

La Place Félix Perol l’ancien quartier des tanneurs

La Sainte-Chapelle (fin 14ème début 15ème) Comme elle est dans l’enceinte de la cour d’appel, il a fallu montrer « patte blanche » et nous avons eu droit à la fouille. Seul vestige du palais ducal édifié par Jean de Berry, on y trouve des verrières remarquables.

Après que notre guide nous eut signé notre « levée d’écrou » et reconnu notre innocence comme le sculpteur de la vierge à l’oiseau, nous terminons notre visite en nous disant à la prochaine fois pour une autre aventure.

Joseph Allès

PDF - 97.3 ko


Portfolio


Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour agrandissement et diaporama


Hôtel Guymoneau Mairie de Riom Maison des Consuls Notre Dame de Mathuret Vierge à l'Oiseau (Copie) Vierge à l'Oiseau