fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

Salariés LCL

La retraite d’un ex « employé de banque » se décompose en une retraite de base de la sécurité sociale, une retraite ARRCO, une retraite AGIRC pour les cadres et éventuellement un complément bancaire

  • La retraite de base de la sécurité sociale :

Le montant de la pension de retraite dépend
. du nombre d’années de cotisations (périodes calculées en trimestres, tous régimes confondus),
. du salaire annuel moyen (SAM) éventuellement plafonné qui a été soumis à cotisations (plafond mensuel au 1/01/2010 : 2885 €), calculé sur la moyenne des meilleures années.
.. Actuellement pour les agents nés en 1948 et après, ce sont les 25 meilleures années (qui ne sont pas forcément les dernières) qui sont prises en considération ;
. du nombre de trimestres dans le régime général et de l’âge de départ à la retraite.

Une majoration pour enfants de 10% peut être accordée (il faut avoir élevé 3 enfants pendant au moins 9 ans avant l’âge de 16 ans) Cette majoration n’est pas imposable.

Les pensions de la Sécurité Sociale sont versées mensuellement à terme échu vers le 10 du mois suivant. Les prélèvements sociaux, s’élèvent à 7,10%.

Elles sont éventuellement revalorisées le 1er avril de chaque année depuis 2009.
Dernières revalorisations : 1/1/2008 : 1,1%
1/9/2008 : 0,8%
1/4/2009 : 1%
1/4/2010 : 0,9%

Sur demande d’un conjoint veuf ou veuve ou d’un ex conjoint, une pension de réversion de la Sécurité Sociale peut être attribuée sous conditions de ressources.
Elle est égale à 54 % de la pension de conjoint décédé et peut être partagée entre le conjoint et les ex conjoints non remariés.
Depuis le 1/1/2010, une majoration de 11,1% peut être attribuée lorsque la somme des retraites personnelles et des pensions de réversion du veuf ou de la veuve âgé de + de 65 ans est inférieure à 800 € par mois.